"Se connecter avec les esprits de la nature"

Avec Philippe Cissé

Atelier « Connexion à la nature » avec Philippe Cissé
en direct le 23/02 à 20h
(Puis disponible en vidéo dans un espace membre privé)

Atelier

Certains de nos ancêtres avaient une forme de sensibilité qui leur permettaient de percevoir ces entités aussi nettement que des êtres incorporés. 


Les humains Modernes, fort du monde qu’ils ont construit, ont perdu pour la plupart d’entre eux cette capacité de perception de ces autres dimensions de la nature et ces univers ne leurs sont désormais connus que sous forme de contes et de légendes.


- Vous souhaitez améliorer votre sensibilité et percevoir les esprits de la nature ?

- La communication avec ces personnages vous intéresse ?

- Vous souhaitez savoir comment interagir avec eux ? 

- Vous pensez qu’un partenariat est possible ?

- Peuvent-ils agir avec nous pour nettoyer nos espaces de vie ?

Philippe Cissé

Géobiologue

Rien ne me prédestinait à la géobiologie.


Fils et petit-fils d’agriculteurs pragmatiques, j’ai suivi un cursus scientifique, pour ensuite faire une carrière en tant que commercial dans différents domaines : informatique, assurance, banque et enfin dans la production pharmaceutique. Vous voyez, rien à voir avec la géobiologie.


En quelque sorte la géobiologie est venue à moi. Tout est parti d’un projet de voisinage pour creuser un puit en commun. Le prestataire choisi se trouve être sourcier, et se sert de sa baguette pour trouver les cours d’eau souterrains. Je tombe des nues. Curieux, j’essaye cette fameuse baguette qui réagit lorsque j’approche des limites du cours d’eau, à 42 mètres sous mes pieds. J’ai 40 ans, et je viens de découvrir ma sensibilité de sourcier.


Il a fallu un an complet à mon esprit cartésien pour digérer et m’ouvrir à cette découverte. Après 2 ans de formation en France et en Suisse, me voilà faire mon premier diagnostic géobiologique d’une maison, c’est en 2007.

Depuis, le bouche-à-oreille ayant bien fonctionné, je cumule plus de 1000 interventions, allant des lieux d’habitations aux vignobles, en passant par les bâtiments d’élevage, localement, partout en France et à l’étranger (Québec, New York, Caraïbes, Mexique, Guatemala).


15 ans après avoir rencontré une branche de noisetier, me voilà donc intervenant, formateur, conférencier et chercheur en géobiologie.

© Éditions l'Être d'Or